ACTU

HEET, voué à disparaitre ?

Les tweets de Bryan “Maka” Canda, Pierre “Ex3rcice” Bulinge et Thomas “Djoko” Pavoni ont suscité notre intérêt quant à leur situation avec HEET, que ce soit en train de manger chez McDonald, en tant qu’infirmier ou avec une pizza à portée de main. 

Bien que l’on se soit déjà interrogé sur le statut de Maka et de Brian “xReal” Sapin, la structure n’a pas officialisé de mouvements depuis les départs d’Alexandre “bodyy” Pianaro et Aurélien “afro” Drapier, suivis de Matthieu “matHEND” Roquigny. Nous avons depuis confirmé que l’ex-Falcons est sous contrat, tandis que le Suisse était à l’essai avant d’être remplacé récemment par Ali “hAdji” Haïnouss, encore disponible aujourd’hui. Un quatuor dans une situation difficile, bien au-delà des résultats… 

Un contrat implique des revenus et, dans le monde de l’esport, une partie ou la totalité des prix en espèces gagnés. Cependant, nous avons tous en tête les récents problèmes rencontrés par la structure, qui ont poussé plusieurs joueurs à partir. 

Confirmée par différentes sources, la situation ne se serait donc pas améliorée quatre mois plus tard. HEET ne verserait plus aucun prix en espèces à ses joueurs, et ces derniers ne recevraient parfois qu’une partie de leur rémunération contractuelle, parfois rien du tout.

C’est donc ce qui nous amène à ces trois tweets, qui laissent transparaître une situation insoutenable pour ces joueurs. Ils sont toujours engagés dans plusieurs compétitions telles que les ECN, les CCT Europe Centrale #6 et Europe de l’Ouest #3, et même l’Elisa Invitational. Leur équipe devrait donc encore s’afficher ensemble, mais pour combien de temps ?

Les contrats, qui ne sont pas honorés par HEET, pourraient être unilatéralement résiliés si l’équipe trouvait une structure intéressée pour les recruter, mais nous savons tous à quel point cela avait été difficile pour DBL PONEY de trouver HEET. 

La patience et les finances des joueurs pourraient donc être mises à mal par cette option, les poussant vers une seconde possibilité, plus individuelle. Que ce soit en France, où LDLC OL cherche toujours à remplacer AMANEK, ou à l’international, l’opportunité de rejoindre une autre équipe et de sécuriser un contrat pourrait logiquement faire réfléchir les Français, compliquant encore plus la tâche de ceux qui resteraient sur le carreau…

En attendant que le dénouement ne soit connu, c’est donc toujours sous le nom de HEET que l’on pourra suivre cette équipe dans les différentes compétitions en ligne auxquelles il est engagé :

🇫🇷 Djoko

🇫🇷 Ex3rcice

🇫🇷 Maka

🇫🇷 Lucky 

🇫🇷 hAdji

0